Le Canigou reste « Grand site de France », jusqu’en 2025

Le Canigou reste « Grand site de France », jusqu’en 2025


François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire, a signifié le renouvellement pour 6 ans, du label « Grand Site de France », le 21 décembre dernier.

Ce choix ministériel, révélé le 3 janvier, permet ainsi à l’une des grandes montagnes catalanes de trouver un bon compromis entre préservation environnementale et contrôle d’une fréquentation croissante, en raison de la publicité touristique.

Conserver la qualité paysagère

Pour les années 2019-2015, le territoire concerné par le Canigó vise 50 communes, contre 34 à la création du syndicat, en 2002. Cette formule soutenue par le conseil départemental des Pyrénées-Orientales, les communes visées et l’office national des forêts, doit maintenant préserver la nature du passage de l’Homme, conserver la qualité paysagère et participer au développement socio-économique.

Le label, octroyé au Canigou en 2012, est renouvelé tous les 6 ans. Il garantit la réparation des éventuels dégâts provoqués par les deux-roues, particulièrement dans le secteur du Pla Guillem, entre 2200 et 2300 mètres, sur les communes de Py, Casteil et Prats-de-Mollo.

Comment fonctionne le label ?

Le label « Grand Site de France », sans valeur internationale, appartient à l’État, qui l’a déposé à l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) en 2003. Il est attribué par le ministère de l’Écologie selon la notoriété et la fréquentation des lieux, à la condition de la mise en oeuvre d’un projet de préservation, de gestion et de mise en valeur en accord avec les principes du développement durable.

Publié le 07/01/2019 à 09:49 par Anthony Montardy.