Perpignan : la mairie lance la plateforme « ma ville, mon shopping »

Perpignan : la mairie lance la plateforme « ma ville, mon shopping »

Le maire de Perpignan, Louis Aliot, a tenu une conférence de presse avec Stéphane Visseq, le délégué territorial du groupe La Poste dans les Pyrénées-Orientales, pour annoncer le lancement de la plateforme « ma ville, mon shopping ».

Créée en 2017, la plateforme de vente en ligne « ma ville, mon shopping », filiale du groupe La Poste, devrait permettre aux artisans, commerçants, producteurs locaux et restaurateurs perpignanais de facilement proposer leurs produits en ligne.

58.000 produits déjà en ligne

Après que le tribunal administratif ait porté un coup d’arrêt à l’arrêté municipal autorisant l’ouverture des commerces à Perpignan, la mairie devait vite trouver une solution de repli. Pour tenter de calmer et soulager la gronde des commerçants, c’est la solution de La Poste qui semble avoir trouvée grâce aux yeux de Louis Aliot.

Fort de ses 6 000 commerçants et 58 000 produits déjà en ligne et une présence dans 1.500 communes, la plateforme a fait ses preuves au national. Combinée à la puissance logistique de la poste, les commerçant devraient pouvoir y trouver leur compte…

« C’est gratuit pour les commerçants »

Les commerçants de Perpignan bénéficieront pour la période de re-confinement, non seulement de la gratuité des frais d’inscription et d’abonnement, mais également de frais de commissionnement à 0%. Autre point intéressant pour les acheteurs cette fois, la livraison de proximité sera entièrement gratuite.

Concrètement, la création d’une boutique en ligne nécessite moins de cinq minutes et permettra :

  • La mise en ligne des produits et la gestion des stocks
  • Un système de paiement 100% sécurisé
  • De proposer au client le retrait en « click & collect », la livraison à domicile en proximité par les facteurs ou coursiers Stuart.
  • Un service client
  • Le référencement web et communication

Depuis mars 2020, plus de 370 000 visiteurs se sont rendus sur la plateforme et 2,5 millions de pages ont été vues.

>>> La conférence de presse dans son intégralité ici ⤵

Publié le 17/11/2020 à 15:33
Loïc Escorihuela/66 NEWS